Mensonges Vs Synchro

Bonsoir et bienvenue dans ce nouvel article.

Nous allons parler dans cet article, de synchronisation. Ceci afin d’affiner votre sens de l’observation (et de l’ écoute) afin de mieux intercepter les signaux de mensonges chez votre interlocuteur, qu’il soit physiquement présent devant vous ou que vous regardiez le discours d’une personnalité politique à la télévision.

Pour cela nous allons nous concentrer sur la synchronisation entre les paroles que vous entendez et les éventuels signaux qui interviennent à ce moment là. L’observation liée à la détection des mensonges peut se faire bien avant « d’interagir » avec votre interlocuteur. Cela peut être au moment où il entre dans la pièce, lorsqu’il vient de s’asseoir et juste avant de commencer l’entretien. En fait , dès que vous avez le contact visuel avec cette personne vous pouvez commencer à l’observer.

Essayez d’évaluer son état d’esprit par sa posture et ses gestes avant qu’elle ne commence à parler.  Bien souvent nous ne cherchons à détecter des signaux de mensonges que lorsque la personne parle.  C’est une bonne chose bien sur mais le fait d’avoir une petite idée de ce que la personne a dans la tête peut vous aider à anticiper ses réactions.

Si nous rajoutons à cela le contexte de la situation, une rencontre (amoureuse), un entretien d’embauche, un conflit à régler, vous aurez ainsi une bonne idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre pour la suite des évènements. Il n’est pas rare d’observer des réactions chez les gens dans diverses situations alors qu’aucune parole n’a été prononcée. Nous ne savons alors plus quoi penser et nous pensons alors que c’est normal. Eh bien non, et c’est là que le ‘langage non verbal’ porte bien son nom puisqu’il s’agit bien d’un état d’esprit dans une situation et un contexte précis.

Donc ! Dès que vous avez le contact visuel avec votre cible, euh pardon, votre interlocuteur vous allez tenter de déduire un état d’esprit et non des mensonges.

Autre réflexe que nous pourrions avoir, ou je dirais plutôt une mauvaise habitude que l’on pourrait attraper, c’ est d’essayer de voir un mensonge à chaque mot qui sort de la bouche de notre interlocuteur. Ce qui donne en général comme résultat, l’impression que l’on ne détecte rien, ou que la personne que l’on observe n’a pas menti (ben voyons).

C’est ici qu’il faut garder en mémoire le contexte de la situation. D’une part. D’autre part, il va falloir vous concentrer sur une chose bien précise: évaluer l’importance de la phrase qui est prononcée lorsque vous détecterez un signal (changement de position, abaissement du regard, prendre un objet dans ses mains, croiser les bras, s’auto masser…etc). Cela peut être un exercice difficile qui demande de la concentration. Soit vous préférerez vous concentrer sur les paroles soit sur les gestes. Il est plus facile de faire cela en regardant une personne à la télévision et avec laquelle vous n’avez aucune interactivité, donc entre parenthèses, faites cet exercice avec des discours ou déclarations que vous verrez à la TV pour commencer.  Mieux encore enregistrez les si vous le pouvez.

Donc, l’exercice n’est pas simple, surtout si vous êtes en « live » avec la personne car vous n’aurez pas une seconde chance de revoir la scène. Vous pouvez toujours lui demander de recommencer mais je doute que cela fonctionne…L’exercice consiste donc à s’entraîner à écouter et à observer en même temps. Écouter ne suffit pas, puisqu’il va falloir vous exercer à évaluer l’importance de la phrase qui a été prononcée, de la comparer au contexte (dans lequel vous ne faites pas forcément partie) et d’y associer ensuite le signal que vous avez repéré.  Nous allons prendre un exemple précis dans quelques minutes.

En fonction de votre préférence pour le son ou pour l’image, vous allez soit être attentif aux paroles et en second plan aux gestes (vous pouvez vous dire: « Ah! il a dit ça, c’est quelque chose d’important, hum qu’a t-il fait comme geste à ce moment ? » ). Ou bien vous allez vous concentrer sur la gestuelle et au moment où vous allez noter un signal vous pouvez vous dire:  « tiens ! intéressant comme geste » , que vient-il de prononcer comme phrase ? Quelle est son importance ? Et là, vous pouvez vous dire que vous avez détecté un mensonge d’une manière sure. Personnellement c’est de cette manière que je procède, visuel en premier plan et auditif en second.

Par contre, il y a une chose que vous devez faire pour être efficace et que je pratique également (cela ne concerne que les entretiens filmés) c’est de couper le son. Plutôt que de voir la vidéo avec son et image, coupez le son, et ce à la première visualisation du film. Vous allez voir avec quelle facilité, votre cerveau n’ayant plus à s’occuper du son, vous allez noter les gestes, postures, regards et toute la caisse à outils du détecteur de mensonges que vous êtes à présent. Une fois que vous avez visualisé cette vidéo sans le son, regardez la à nouveau mais avec le son. Bien sur vous pouvez faire l’inverse, fermez les yeux lorsque vous regardez la vidéo (faites le sans le son également si vous voulez vivre un grand moment de solitude si vous n’êtes pas seul) et écoutez les paroles, puis regardez à nouveau la vidéo avec l’image.

En fait, mon secret, c’est que je fais les deux. Pas sans le son et sans l’image bien sur. La première fois sans le son, puis avec l’image et le son. Ensuite sans l’image et à nouveau avec les deux. Faire cela, couper l’image, vous permet de noter beaucoup plus facilement les phrases importantes, MAIS, plus encore , vous permet de noter les changements de sujets, les généralisations de sujets, les réponses robotisées, l’apport de sentiments de personnes externes ou pas dans la conversation, bref les techniques dont je vous ai parlé dans l’article: http://www.detecter-les-mensonges.fr/les-mensonges-la-logique-et-le-bon-sens/ .

Écouter les phrases prononcées, noter les gestes synchronisés avec celles-ci, évaluer l’importance de la phrase en fonction du contexte.

J’ai observé il y peu une interview dans laquelle un journaliste posait des questions à un responsable. Ce responsable, un scientifique, menait des études pour déterminer la dangerosité des emballages plastiques sur l’organisme humain (en fait la génération de substances par le plastique qui se diffuseraient dans l’eau). Le journaliste finit par coincer ce scientifique à ce sujet. Déjà, dès le début, pour reprendre le début de cet article, le scientifique n’était pas très à l’aise, on pouvait noter une posture et des gestes laissant supposer non pas des mensonges puisqu’il n’avait encore rien dit, mais qu’il n’était pas très à l’aise. Si nous mettons le contexte en place pour ce scientifique, il n’était pas très à l’aise ne connaissant pas à l’avance les questions que le journaliste allait lui poser, mais, vu les études qu’il menait,  cela devait certainement être des questions sensibles.

Puis, lorsque le journaliste finit par lui faire admettre qu’effectivement il se pouvait que le plastique « fabrique » des substances qui se diffuseraient dans l’eau il déclara (entre autre):  « Ah oui ! d’accord, je pensais que vous parliez d’autre chose tout à l’heure, je n’avais pas compris ». Au même moment il saisit le bouton de manchette de sa chemise, comme pour le déboutonner, pour laisser passer un peu d’air, pour se décontracter. C’est un auto-massage ! Cela peut être le bouton de manchette, le col de la chemise, la cravate que l’on desserre.  Il y a trop de pression, je dois me détendre, donc je me masse. Cette réaction trahit une montée de stress lié à ses paroles qui ne sont pas du tout le reflet de ses pensées à ce moment là.

Voilà le point essentiel de cet article, la synchronisation, parce qu’un geste, un signal à été émis précisément au même moment qu’une phrase. Une personne peut sembler à l’aise et discuter pendant une heure puis à un moment effectuer un geste/parole crucial.  J’ai compris pourquoi tous les discours (allez, presque tous ) sont aussi soporifiques, c’est pour endormir notre vigilance et laisser ainsi filer les petits indices. Dans le cas de la fuite de pétrole, pour peu que vous soyez allé aux toilettes en montant le son de la télévision pour continuer d’entendre ce qui se dit, vous ayez loupé le seul moment où elle déclare qu’il n’y a pas de fuites…etc etc avec le geste fatal l’accompagnant, vous auriez pensé qu’elle était parfaitement sincère !

Petit récapitulatif de cet article:

1- Dès que vous avez votre interlocuteur en visuel, commencez à observer, pour déterminer son état d’esprit. Bien sur si vous ne le voyez pas encore mais que vous l’entendez crier au loin :  » je vais vous tuer !!!! « , c’est pas bon signe. Donc, plus sérieusement, faites la même analyse des interlocuteurs que j’ai fait dans la situation dont je vous ai parlé dans l’article précédent.

2- Entraînez vous à observer/écouter en même temps, ou l’inverse. Pour les rencontres « lives » seul un bon entraînement vous permettra d’être efficace. C’est pour cela que vous devez vous entraîner sur des vidéos mais surtout en faisant l’exercice avec son et sans l’image et inversement. Si c’est une très bonne technique pour détecter les mensonges c’est aussi un excellent exercice pour progresser et être plus efficace en live.

3- Le point 3

4- Je vous souhaite une bonne soirée et entraînez vous bien.

Bien cordialement,

Philippe

15 thoughts on “Mensonges Vs Synchro

  1. Bonjour PHILIPPE

    MERCI pour votre réaction rapide on ne sait pas éditer sur le blog pour corriger erreurs de frappes
    je me suis permis de donner un petit exercice

    pour faire comprendre la puissance du rapport
    et quand le rapport est cassé c’est édifiant
    encore toutes mes félicitations pour votre
    travail

    amicalement mike

  2. bonjour philippe

    comme toujours un article intéressant
    je pense que pour les personnes intéressées par ces types de techniques la formation de base en pnl aborde l’aspect mouvement des yeux formations
    de 2 A 4 jours qui reste le socle de la communication en pnl certaines personnes refont ces courtes formations plusieurs fois
    un livre est a conseiller influencer avec intégrité de Génie Laborde(canadienne ils ont
    des noms amusants et sympas au canada)axé uniquement sur la communication chez intereditions pour moi c’est une référence
    axé sur communication pas nécessairement sur mensonges.
    il vas exister un séminaire sur le réflexe limbique et c’est philippe qui va l’organiser, faites la demande comme moi et ça arriveras plus vite que vous pensez
    A PROPOS COMMUNICATION un petit exercice
    2 personnes assises face a face racontent
    leur week end puis une des personnes se tourne sur sa chaise et raconte son week end sans regarder l’autre personne effet décoiffant
    la personne qui regarde le vis a vis commence a s »énerver même si on lui dit je t’écoute
    peut mener jusqu’à l’agressivité tjrs avoir une tierce personne pour calmer le jeu et rappeler qu’il s »agit d »un exercice le rapport est cassé entre les 2 personnes
    A ne pas jouer avec qq qui vous est cher
    vous risquez des regards furibards longtemps
    après
    bon amusement
    mike

  3. bonjour
    je voulais juste vous remercié pour vos écris c’est très passionnant. Plus je lis plus j’ai envie de lire C’est pour cela d’ailleur que j’ai commandé votre livre.
    J’espère qu’il sera aussi passionnant que votre blog.
    Surtout continué

    Bien cordialement Mathieu

  4. bon jour monsieur je voudrai juste savoir dans quelle domaine vous êtes es-ce de la psycologie des emotion ou bien ça a un rapport avec un autre domaine en tous cas je tien vous remercier et a vous inciter a nous donner encore plus de votre savoir merci.

  5. Bonjour Cam,
    Pour appliquer les techniques que j’expose sur une table de poker il faut beaucoup d’entrainement et de travail, il faudrait que j’écrive un livre pour ca… Si vous avez compris le fonctionnement des réactions limbiques il faut se poser la question de: quand pourrait il y avoir des réactions limbiques à une table de poker ? Au moment où les joueurs découvrent leurs cartes par exemple. C’est la raison pour laquelle les joueurs les plus expérimentés ne regardent pas leur cartes tout de suite mais cherchent plutôt à observer les réactions des autres lorsqu’ils prennent connaissance de leur jeu. Cela peut aussi être lorsque le flop tombe, le turn , la rivière, lorsque vous faites une mise, lorsque les autres misent. Il faut également, avant d’attaquer vraiment la partie, observer les joueurs pendant un moment afin de déterminer un comportement nominal qui permettra de mieux cerner les gestes pendant la partie. C’est plus facile à faire en cash game où les joueurs ne changent pas de tables. Les réactions limbiques sont les mêmes pour tout le monde, au poker les joueurs expérimentés arrivent à les contenir mais il y a toujours une fuite quelque part, plus discrète, plus courte dans le temps mais elles existent. Certain joueurs prétendront le contraire mais ca c’est parce qu’ils ne s’en aperçoivent pas eux même :). L’études des tells au poker fait partie de ce qui fait la différence entre un joueur, un bon joueur, un très bon joueur, un champion et un super champion. C’est que qui fait aussi la beauté de ce jeu très difficile. Si on pouvait devenir un grand joueur en quelque mois ca serait pas amusant.
    Il faudrait que j’en parle pendant des heures pour cela mais je n’ai pas autant de temps devant moi.
    Bonne partie à vous et bonne lecture,
    Cordialement
    Philippe

  6. Bonsoir, je viens de lire les 12 premiers articles de votre site et j’aurai quelques questions.Je vous ai envoyé un mail mais je pense que tout le monde peut être intéressé.
    Pensez vous que les techniques que vous décrivez puissent être utiles au poker? Je joue au poker (hold’em) sur table live et j’aimerai pouvoir utiliser ces techniques mais
    comment savoir ce que signifient les infos limbiques ou autres que l’on capte, comment les interpréter? Comment savoir que ce n’est pas controlé dans le but de nous tromper?
    Pour résumer la question comment appliquer les techniques, présentées sur votre site, sur une table de poker?

    Merci de me répondre au plus vite, merci aussi pour votre site et vos articles très instructifs, dommage qu’il n’y est pas un article consacré au poker, discipline qui je pense rassemble beaucoup de point que vous abordez. C’est une sorte de mensonge permanent à son adversaire, verbale ou non, on fait en sorte de tromper l’autre. Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée en attendant votre réponse.

  7. Bonsoir Lucie,

    J’ai abordé ce sujet dans de nombreux commentaires et dans l’article les mensonges et le regard acte II.
    Bonne lecture à vous
    Cordialement
    Philippe

  8. bonjour,
    j’aurai une petite question, vous dite que quand quelqu’un ment il detourne le regard, alors que dans la série lie to me (que vous devez connaitre je pense ^^) ils disent que c’est un mythe et qu’au contraire on fixe la personne pour être plus persuasif…qui à tort, qui à raison?!les deux me semble vrai…
    cordialement lucie

  9. Comme vous voulez pour le nom de famille, aujourd’hui j’ai fait l’acquisition du fameux livre de Paul Ekman « Je sais que vous mentez », il m’a l’air plus que bien, mais 350 pages, un peu long mais quand on veut on peut.
    Bonne soirée, cordialement
    Anthony

  10. Merci Anthony,
    J’ai appris pas mal de choses auprès de ces anciens comme votre père (ca va lui faire plaisir que je le traite d’ancien). Ils travaillaient sur le grand banditisme et j’éprouve toujours autant de respect à leur encontre. Transmettez mes amitiés à votre père.
    Bonne soirée à vous,
    Cordialement,
    Philippe
    ps: j’enlève volontairement votre nom de famille, connaissant plus que bien l’appétit féroce de google.

  11. Merci, je pense m’orienter vers les formations du genre, inspecteur, ou enquêteur, mon père ayant exercé ce métier pendant plus de 20 ans, il doit savoir si prendre, Merci de votre aide je continu a lire vos articles passionnants qui m’apprennent beaucoup de choses que j’ignorais, a vrai dire, je me suis interressé à cela depuis que j’ai vu la série télévisée a laquelle vous faites souvent allusion « Lie to me ».
    Je tiens à vous féliciter pour ce site internet remarquable, avec vos articles très explicites.

    Cordialement, Anthony.

  12. Bonjour Anthony,
    Il n’existe pas de métier qui consiste à détecter les mensonges, les enquêteurs par exemple font leurs expériences sur le terrain et bien souvent apprennent auprès des plus anciens. Il n’y a pas de formation à l’école (de gendarmerie ou de police) par exemple. Vous avez un commentaire dans l’article « les mensonges et vos yeux » d’un médecin et bientôt psychiatre qui en 2ème année étudie les travaux de Paul Ekman. Cela peut servir dans la médecine également pour aider certain patients. Par contre le chemin est long, il en est à sa 2ème année après les 6 ans de médecine. Il y a aussi Mike qui laisse souvent des commentaires et qui en plus d’être un ancien enquêteur, soigne certaines personnes traumatisées après une agression et qui utilise certaine de mes techniques que j’expose. Peut être pourriez vous lui poser des questions ?
    Bonne soirée à vous
    Cordialement
    Philippe

  13. Bonjour, je voudrais savoir, s’il existait une specialisation dans ce domaine, car il m’interresse tres fortement, ainsi que le monde policier ( enquete, interrogatoires…) et mon avenir reste a venir, car je n’ai que 15 ans.

    Merci d’avance, Cordialement Anthony

Comments are closed.