Mensonges et logique le retour

Bienvenue dans ce nouvel article qui vient compléter l’article sur les mensonges, la logique, et le bons sens (pour les nouveaux lecteurs et lectrices la liste des autres articles est juste à droite).

Aujourd’hui nous allons traiter, avec  différents exemples, d’une répercussion possible des mensonges sur la parole, par des personnes mises sur la défensive.

Prenons tout de suite 3 exemples, d’après vous, qui de ces deux personnes est le menteur ?

Exemple No 1:
Un homme se présente au comptoir d’un service après vente d’un magasin car l’ordinateur qu ‘il vient tout juste d’acheter ne fonctionne pas, il veut donc se faire rembourser. Le vendeur, prend la machine, la branche, l’allume et hop, rien, l’ordinateur ne veut pas démarrer. Il ouvre alors l’ordinateur et découvre qu’ il manque une pièce: « Mais, il manque le disque dur ! ».
Deux cas vont être évoqués, dans un cas la personne n’est absolument pas au courant, elle est innocente, dans un autre cas elle aura sciemment volé le disque dur.
Réponse de l’homme: « Ah c’est pas moi, c’était comme ça quand j’ai acheté la machine ! »

Alors ? innocent ou coupable ?

Autre réponse de l’homme: « Quoi !? j’ai passé toute la matinée à me  demander ce qui pouvait bien se passer et c’est à cause de ça ? Parce qu’il manque le disque dur ? »

Avez vous trouvé qui de ces deux personnes est celle  qui a volé le disque dur ?

Second exemple:

Trois employés travaillent comme dépanneurs pour une entreprise de maintenance informatique à domicile, ils utilisent la voiture de la société prévue à cet effet, et cette voiture est garée juste à coté de la voiture du patron. Seulement cette fois, le patron en partant du travail à la fin de la journée constate avec horreur un gros impact sur la portière qui est du coté de la voiture des employés. Furieux, le lendemain il convoque à tour de rôle les trois employés.

Question du patron: « Ma voiture à pris un grand coup de portière hier dans la journée, du coté où vous vous garez avec la voiture de fonction, vous savez d’ où ça vient ?? »

Réponse 1: Ah non, désolé, si j’avais mis un coup de portière dans votre voiture je serais venu vous voir tout de suite pour vous le signaler.

Réponse 2: Ah non, c’est pas  à moi qu’il faut demander ça,  je fais toujours attention à ce genre de choses.

Réponse 3: Mince, je suis désolé, l’ impact est important ?, cela m’est déjà souvent arrivé et c’est pas vraiment agréable.

Alors ? D’après vous, qui est la personne qui a bien mis un coup de portière dans la voiture du patron ?

Troisième exemple:

Vous avez deux enfants, il fait chaud, et pendant que vous vous êtes absenté pour faire une course l’un deux a honteusement mangé la dernière glace qu ‘il restait dans le congélateur et sur laquelle vous louchiez depuis un bon moment ! Réunion de crise immédiate dans le salon avec les enfants !

Votre question: « QUI A MANGE LA DERNIERE GLACE DU FRIGO ??? »

Réponse 1: Quoi ? il ne reste plus de glaces dans le frigo ? Mais j’en voulais une moi !

Réponse 2: C’est pas moi, je suis pas allé dans la cuisine depuis ce matin.

Hum… d’après vous, qui a mangé la dernière glace ?

Je vous ai donné un petit indice dans la description de l’article en parlant des personnes sur la défensive. C’est tout bête, mais c’est le cas typique de réponses que vous pouvez obtenir de personnes qui mentent et qui sont donc sur la défensive. Il n’est pas du tout question de signaux visuels, de gestes, de regard et de tout ce que vous avez vu dans mes précédents articles, juste d’une réponse défensive par laquelle vous pouvez vous faire une bonne idée de qui a bien pu la manger cette glace… Bien sur si vous ajoutez à cela les réactions limbiques, les gestes d’auto-massage, l’orientation du regard, vous pouvez, en additionnant le tout savoir la vérité. Avec de l’entraînement (encore et toujours) vous pouvez dans des cas aussi simples que ceux-ci savoir quasi instantanément qui a fait quoi, qui ment, qui dit la vérité. Alors qui a menti dans tous ces exemples ?

Dans le cas de l’ordinateur en panne, il s’agit de la première personne. Cela peut dans certain cas ne pas être évident du tout, peut être l’est-ce pour certaines personnes, peut être est-ce plus difficile pour d’autre de faire la nuance, si en plus vous ajoutez à cela des émotions fortes liées à un contexte plus ou moins difficile.

Essayons de décortiquer l’action au ralenti…

La personne se met sur la défensive et généralement les premiers mots qui ressortent sont, « ce n’est pas moi »,  « c’est pas à moi qu ‘il faut demander ça », « c’était comme ça quand je l’ai trouvé » etc etc… C’est comme si la personne cherchait en premier à se justifier, à essayer de vous faire croire que ce n’est pas elle pour que vous la croyez tout de suite pour passer le plus rapidement possible à autre chose. Autre observation que l’ on peut noter dans cette réponse est un peu le coté « manque d’émotions », « impersonnel »,  au contraire de la réponse de l’autre personne qui se soucie plus du temps qu ‘elle a passé à galérer que de ce soucier de ce que le vendeur pourrait penser de sa réponse. Et puis on peut ajouter les analyses que nous avons vu ensemble dans la l’article « la logique et le bon sens« , la personne qui est innocente n’aura aucun mal à parler et développer sur le sujet fâcheux comme dans l’exemple suivant avec la voiture du patron et de ses employés. On peut noter aussi dans les autres réponses des émotions de la personne innocente.

D’ailleurs, qui a abîmé la portière de la voiture de son patron ? Vous l’aurez deviné c’est le deuxième employé, si vous analysez les réponses en prenant en compte les éléments dont nous venons de parler, vous n’aurez aucun mal. La réponse du menteur comporte également une généralisation des choses dont nous avons parlé dans l’article « la logique et le bon sens », point No 7: « généralisation généralisée » que je vous invite à relire pour vous rafraîchir la mémoire. Vous n’aurez donc à présent aucun mal à déterminer qui aura mangé votre dernière glace la prochaine fois que cela vous arrivera. La bonne réponse est donc celle du deuxième enfant. Mise sur la défensive, tentative de justification au contraire du premier dont le seul soucis est qu ‘il ne reste plus de glace car il avait très envie d’en manger une ( émotion présente).

Je suis persuadé que vous avez déjà répondu de cette manière lorsque vous avez fait des bêtises…..

Je vous souhaite un bon entrainement à la détection du mensonge et vous dis à bientôt !

Philippe

13 thoughts on “Mensonges et logique le retour

  1. CooL ce qu’on apprend mais … j pas l’age d’avoir des enfants ni de voiture … mais bon je m’en servirais pour autre chose , merci ! 😉

  2. Bonjour Alkya,

    Merci pour votre commentaire et vos compliments. Effectivement ces paroles peuvent êtres accompagnées de gestes, le menteur étant « stressé » par le fait qu’il va peut être se faire démasquer ou non. Cet article concerne les paroles et peuvent parfois vous donner une idée de l’état d’esprit de la personne que vous ne voyez peut être pas réellement (une conversation téléphonique par exemple). Sinon il convient, comme toutes les techniques que j’expose de les corréler avec d’autres signaux. Je vous souhaite une bonne lecture et n’hésitez pas à me poser vos questions.
    Bonne fin de weekend,
    Cordialement.
    Philippe

  3. Bonjour,

    Tout comme Florence, j’aurais soupçonné le 3ème employé dans l’exemple 2. Contrairement aux autres exemples où les réponses m’ont parues plutôt évidentes, j’ai trouvé celui-ci relativement complexe. Pour reprendre son expression : « sa démonstration d’empathie cachait en fait sa culpabilité », on a effectivement l’impression que cette personne s’étend dans les émotions et donc qu’elle n’est pas sincère.

    De plus, je me serais doublement trompée car s’il n’y aurait pas eu de 3ème réponse, je me serais orienté vers la première : « Ah non, désolé, si j’avais mis un coup de portière dans votre voiture je serais venu vous voir tout de suite pour vous le signaler. » Cette personne affirme son innocence et ajoute qu’elle irait le signaler aussitôt si un tel accident se produisait. Je prends ça comme un acte défensif ou de recul qui peut aussi se traduire par « ce n’est pas moi, MAIS si c’était moi, j’aurais agit de cette manière ». Je vois bien la personne faire un pas en arrière et croiser les bras lorsque je lis cette réplique. Mais après ce n’est que mon avis et je viens tout juste de découvrir votre site, je pense qu’il est normal de se tromper au début mais ses éventualités ne sont-elles pas possible ?

    Quoi qu’il en soit je prends un réel plaisir à lire vos articles (je les dévorent même =P).
    Bonne continuation !

  4. Bonsoir
    excellent articles j’ai trouvé les réponse en appliquant l’une de vos technique celle de se mettre à la place du menteur sa fonctionne très bien.
    bonne continuation
    soufiane

  5. Bonjour Florence,
    Merci pour vos commentaires !
    Pour le petit test avec les employés et la voiture du patron, le 3ème cas représente une personne innocente et donc qui n’a aucun problème à aborder le sujet. C’était dans ce sens là que je voulais l’exprimer.
    Si la personne connait certaines techniques de mensonges elle pourrait peut être tromper quelqu’un en prenant l’exemple No3 et essayer de donner l’impression qu’elle n’a rien fait. Mais avec les autres techniques que je donne dans les autres articles (à commencer par le bas 🙂 mais c’est peut être pas clair non plus je vais essayer de ré-organiser ca) il sera très facile de lui faire perdre pieds.

  6. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site.
    J’ai lu deux de vos articles pour l’instant. Vraiment trés intéressant, bien expliqués et faciles à lire, merci !
    J’ai aussi eut 2/3 au petit tests ci-dessus. J’ai répondu faux au cas de l’employé qui a abimé la voiture de son patron: j’ai choisit le no 3 en pensant que sa démonstration d’empathie cachait en fait sa culpabilité. Est-ce que cela aurait été possible en admettant qu’on ait à faire à quelqu’un qui s’attendait à être interrogé et qui soit bon manipulateur ?
    Merci d’avance
    Florence K.

  7. Bonjour Philippe! Encore moi !

    Résultat du test 2/3 !! HA HA HA
    Exemple 2 : je me vois encore pendant ma lecture, surbriller « ce genre de choses » j’ai trouvé directement que c’etait une façon de génerliser les choses pour s’eloigner du sujet principal, enfin bon je me comprend!
    Exemple 3 : avec la glace , ça me fais rire car effectivement on l’a tous sortie cette excuse là !
    Exemple 1: j’etais persuadé que si la personne s’attardait à raconter du bla bla, c’est qu’elle était fautive, mais c’est vrai qu’on s’étend pas sur un sujet quand on se sent coupable, enfin tout dépend après des autres choses visibles menant à detecter si la personne ment ou pas !

    BONNES VACANCES !!

  8. Bonjour Claudia, vous avez déjà lu tous les articles ? Ca fait plaisir de rencontrer une joueuse de poker, vous pourrez adapter sans problèmes mes articles au poker, si vous avez des questions précises à ce sujet, n’hésitez pas. Vous pouvez me contacter par mail si vous préférez (contacts@detecter-les-mensonges.fr). Je prendrai certainement le temps de faire un article adapté au poker mais je ne sais pas quand pour le moment. Merci pour votre commentaire, Cordialement
    Philippe

  9. Votre site est tout simplement génial !!
    je suis fan ! Vivement le prochain article !!
    Je joue au poker également et c’est pour ça que je m’intéresse à la détection de mensonges.
    (trop mignon le petit smiley en bas de la page =D)

  10. Bonjour et merci à nouveau pour le commentaire, bonne lecture et bon weekend !

  11. Encore une fois un autre article très enrichissant sur la détection des mensonges. Merci

Comments are closed.